ETF : Guide complet 2024, tout ce qu’il faut connaitre

Photo of author
Ecrit par ETF Facile

ETF : Qu’est-ce que c’est exactement ?

Un ETF (ou Exchange Traded Fund) est un fonds d’investissement négocié en bourse qui réplique la composition et la performance d’un indice boursier, d’un secteur économique ou d’un panier d’actifs comme des actions ou des obligations. Les parts d’un ETF s’achètent et se vendent comme des actions pendant les heures d’ouverture des marchés.

Minute papillon… c’est quoi un fond d’investissement négocié en bourse ?

Un fonds d’investissement négocié en bourse est un peu comme un panier rempli de plusieurs actions, obligations ou autres types d’investissements. Plutôt que d’acheter ces investissements un par un, vous achetez des parts de ce panier, appelé fonds.
La particularité est que ces parts se négocient librement à la bourse, comme lorsque vous achetez ou vendez des actions.

Vous pouvez donc faire ces opérations quand vous voulez pendant les heures d’ouverture des marchés.
C’est différent des fonds d’investissement classiques où vous ne pouvez acheter ou vendre des parts qu’une fois par jour, à la clôture de la bourse. Avec les fonds négociés en bourse, c’est beaucoup plus flexible.

Pourquoi vous devriez opter pour les ETF dès maintenant

Frais de gestion réduit

Typiquement vous pouvez avoir autour de 0,25% par an pour un ETF actions, soit 5 à 10 fois moins que les frais des fonds d’investissement traditionnels.

La diversité !

Et oui ce qui fait l’avantage principale des ETF c’est leur composition très diversifiée qui vous permet d’investir d’un coup dans des dizaines voire des milliers d’actions sous-jacentes, offrant ainsi un placement plus performant et moins volatil.

Transparence

La méthodologie de réplication est connu par tous, un ETF quelque soit le secteur fonctionne de la même manière. Cela évite les mauvaises surprises sur des trackers dont on ignore le calcul réel.

Les études disponibles

Les études académiques ont montré que les fonds indiciels passifs surperforment en moyenne les fonds activement gérés sur le long terme, grâce notamment à leurs frais moindres.

Liquidité instantanée

La cotation en bourse confère aux ETF une liquidité instantanée hautement appréciable, permettant aux investisseurs d’entrer et sortir facilement de leurs positions.

Cette combinaison de frais réduits, diversification élevée, transparence, performance durable et liquidité explique l’énorme succès rencontré par les ETF auprès des investisseurs soucieux d’optimiser leur épargne sur le long terme. Vous comprenez maintenant pourquoi vous devriez investir dans les ETF.

Comment investir dans un ETF ?

Avant d’acheter des parts d’ETF, vous devez ouvrir un compte d’investissement adéquat, appelé « enveloppe fiscale ». Il existe différents types d’enveloppes permettant de détenir des ETF, chacune avec ses avantages fiscaux propres :

  • Le compte-titres ordinaire est l’option la plus simple, mais les plus-values sont imposables au même titre que les revenus.
  • Le PEA (Plan d’Épargne en Actions) est très intéressant car il permet une détention totalement exonérée d’impôt sur les plus-values, sous certaines conditions.
  • L’assurance-vie est également un bon choix pour les ETF, avec une fiscalité avantageuse sur les plus-values au-delà de 8 ans de détention.
  • Enfin, les nouvelles offres de PER (Plan d’Épargne Retraite) commencent à inclure des ETF dans leurs supports éligibles avec une fiscalité réduite.

Quels broker choisir pour investir ?

Bon vous vous en doutez, il existe plusieurs centaines de broker sur le marché, nous vous conseillons de rester sur des en-tités réputés et connus pour leur fiabilité. Votre choix se fera sur les services annexes et frais proposés mais dans l’idée vous pouvez dès maintenant acheter des ETF sur ces plateformes :

Boursorama Banque

Boursorama Banque propose une large sélection d’ETF négociables sans frais de courtage sur sa plateforme, aussi bien sur un compte-titres ordinaire que sur un PEA. C’est une des offres les plus complètes.

Bourse Direct

Bourse Direct donne accès à de nombreux ETF listés sur les principales places boursières, avec des frais de courtage peu élevés à partir de 1,99€ par ordre.

BNP Paribas

BNP Paribas est une banque privée disposant d’une vaste gamme de trackers, BNP Paribas permet d’investir dans des ETF depuis un compte-titres, un PEA ou encore une assurance-vie.

ING Direct

La banque en ligne ING propose l’accès à plus de 2000 ETF sans droits d’entrée, avec des frais de courtage modérés de 2,30€ par ordre.

Fortuneo

Vous pouvez accéder à une sélection variée d’ETF français et étrangers avec des frais de courtage parmi les plus bas du marché à 0,20%.

Trade Republic

En tant qu’investisseur vous pourrez acheter/vendre des ETF de façon totalement gratuite, ce qui en fait une plateforme très intéressante pour se constituer un portefeuille diversifié d’ETF à moindres frais.

Concrètement comment ça se passe ? Explications

Pour investir dans un ETF, deux principales options selon l’enveloppe choisie :

Depuis un PEA ou compte titre classique

Le processus est très simple, on achète des parts d’ETF comme on achèterait des actions. Il suffit de passer un ordre d’achat sur la plateforme de trading de votre courtier, en sélectionnant le code de l’ETF souhaité. L’ordre est exécuté directement en bourse.

Depuis une assurance ou PER

La procédure diffère légèrement. Vous ne pouvez généralement pas acheter directement les ETF via un ordre, mais devez réaliser un arbitrage pour transférer une partie de l’épargne déjà présente vers le(s) ETF disponible(s). Lors de nouveaux versements, vous pouvez aussi préciser la répartition souhaitée en ETF.

Cependant, attention, l’offre en ETF reste encore relativement limitée dans la plupart des contrats d’assurance-vie. Proposer des trackers fait plutôt figure d’exception pour le moment sur ce type d’enveloppe. Il est donc essentiel de bien vérifier la liste des supports éligibles avant la souscription.

Explications du processus

  1. Ouvrez un compte d’investissement depuis votre broker. Ensuite, ouvrez un compte-titres, un PEA, ou un contrat d’assurance-vie auprès d’une banque ou d’un courtier en ligne. C’est ce qu’on appelle l’enveloppe fiscale.
  2. Transférer des fonds en euros depuis votre compte bancaire vers le compte fraichement créé sur le broker.
  3. Vous pourrez alors vous connecter sur la plateforme de courtage en ligne de votre banque/courtier pour passer vos ordres.
  4. Sélectionnez l’ETF souhaité Vous recherchez le ticker (code) de l’ETF visé, et choisissez le sens de l’ordre (achat ou vente) ainsi que la quantité de parts.
  5. Passez l’ordre Vous pouvez ensuite passer un ordre d’achat au prix du marché ou à cours limité selon vos préférences.
  6. Exécution de l’ordre – L’ordre est exécuté sur le marché boursier aux conditions demandées. Les parts achetées sont créditées sur votre compte.
  7. Vous pouvez ensuite suivre l’évolution du prix de l’ETF acheté et de votre position dans votre portefeuille en ligne.

L’intérêt des ETF est de pouvoir faire tout ce processus de manière simple et rapide depuis votre plateforme de courtage, comme pour l’achat d’actions. Ainsi, construire un portefeuille diversifié en ETF est accessible au plus grand nombre.

Quelles différences entre un ETF physique ou synthétique ?

Il faut savoir que les fournisseurs d’ETF ont recours à deux approches distinctes pour reproduire la performance de leur indice de référence. Découvrez notre guide complet sur les ETF physique et synthétique.

Réplication physique

Dans ce cas, le gestionnaire de l’ETF acquiert l’intégralité des actions selon la pondération définie par l’indice.

Réplication synthétique

Ici, le gestionnaire fait usage d’un instrument dérivé appelé swap. Ce dernier permet l’échange de la performance entre deux actifs. Ainsi, l’ETF détient un panier d’actions qui peut différer considérablement de celui de l’indice. Grâce à un swap, généralement conclu avec une banque d’investissement, l’ETF échange la performance de son portefeuille contre celle de l’indice.

La réplication synthétique présente plusieurs avantages : elle peut s’avérer moins onéreuse, plus précise et elle permet également de rendre éligibles au PEA certains ETF répliquant des indices internationaux. Vous pouvez consulter la liste de ces ETF ici.

En revanche, les ETF physiques offrent la possibilité de prêter des titres, ce qui constitue une source de revenus pour le fonds. Cela permet donc de compenser partiellement les frais de gestion. À mon avis, il n’y a pas de préférence à accorder entre les ETF physiques et les ETF synthétiques.

Les différents types d’ETF, lesquels choisir ?

On peut classer les différents types d’ETF en plusieurs grandes catégories selon la classe d’actifs sous-jacente. Nous ne rentrerons ici pas dans une analyse approfondie pour chaque catégories sinon cet article sera imbuvable pour vous, nous vous invitons à consulter les pages dédiées dans chacune des sections si vous souhaitez plus d’informations. Sans plus attendre :

Les ETF en Actions

Vous allez le voir il existe plusieurs types d’ETF en actions, tous ne sont pas primordiales à avoir dans un portefeuille. Les ETF indiciels restent, historiquement, les ETF en actions avec de meilleurs performances sur le long terme. Il s’agit ici d’une remarque globale, vous pouvez très certainement avoir d’autres ETF en actions sous jacent qui performent mieux que les ETF indiciels.

ETF indiciels

Les ETF indiciels sont parmi les plus populaires auprès des investisseurs car ils reproduisent simplement la composition d’indices boursiers de référence majeurs tels que le CAC 40 en France, le S&P 500 aux États-Unis, le Nasdaq pour la haute technologie ou encore le MSCI World pour les marchés actions mondiaux.

En détenant des parts de ces ETF, l’investisseur bénéficie d’une exposition directe à la performance globale du marché sous-jacent représenté par l’indice visé. C’est l’outil idéal pour se constituer aisément un portefeuille très diversifié en une seule ligne avec une gestion complètement passive. Leur grand attrait réside également dans leur structure de frais légère, avec des frais de gestion annuels généralement très faibles, de l’ordre de quelques dixièmes de pourcentage seulement.

ETF sectoriels

Les ETF sectoriels permettent d’investir de manière ciblée sur un secteur économique ou une thématique particulière. Ils répliquent la performance d’indices composés spécifiquement d’actions d’entreprises opérant dans un domaine précis comme les biotechnologies, l’intelligence artificielle, l’agriculture, ou tout autre segment de marché identifié.

Cependant, leur risque sectoriel concentré les rend généralement plus volatils que les ETF d’indices larges diversifiés. Un bon équilibrage reste donc recommandé au sein d’un portefeuille global.

ETF zones géographiques

Les ETF zones géographiques répliquent des indices boursiers couvrant des régions ou pays spécifiques. Ils permettent aux investisseurs de cibler leur exposition sur des marchés actions particuliers.

Par exemple, il existe des ETF sur les marchés actions européens, d’Asie émergente, du Japon, de la Chine, etc. Ces ETF donnent accès concentré à la performance de ces zones en une seule ligne.

Ils sont utiles pour diversifier géographiquement un portefeuille au-delà des marchés domestiques. Cette diversification réduit les risques.

Certains offrent même une granularité pays unique, reproduisant un indice national comme le Nikkei pour le Japon. Cela permet de positionner ses allocations avec précision.

ETF Stratégies / Smart Beta

Ces ETF ne répliquent pas les indices boursiers classiques pondérés par la capitalisation des entreprises. Ils suivent des méthodologies de construction alternatives.

Certains appliquent une pondération par facteurs comme la valeur, la qualité, le momentum. D’autres se basent sur des critères fondamentaux comme les bénéfices.

L’objectif est de générer des performances supérieures ou un risque moindre que les indices capitalisation pondérés.

Cependant, ces stratégies smart beta sont généralement plus complexes que les ETF indiciels classiques. Leur processus et risques spécifiques doivent être bien compris.

En résumé, ces ETF sophistiqués visent à améliorer le rendement ajusté du risque mais au prix d’une complexité et d’un coût souvent supérieurs (A éviter si vous êtes débutant).

ETF sur Obligations

ETF obligataires souverains

Les ETF obligataires souverains répliquent la performance d’un indice composé d’obligations émises par des gouvernements nationaux. Ces obligations sont considérées comme étant relativement sûres, car elles sont émises par des États souverains qui ont le pouvoir de lever des impôts et d’imprimer de la monnaie pour rembourser leur dette. Les ETF obligataires souverains peuvent être classés en fonction de la région géographique qu’ils couvrent, tels que les ETF obligataires souverains européens, les ETF obligataires souverains américains, etc.

ETF Obligations Entreprises : Dettes corporate

Les ETF obligations entreprises répliquent la performance d’un indice composé d’obligations émises par des entreprises. Ces obligations sont généralement considérées comme plus risquées que les obligations souveraines, car les entreprises ont un pouvoir limité pour lever des fonds et rembourser leur dette. Cependant, les obligations d’entreprises offrent généralement des rendements plus élevés que les obligations souveraines, ce qui peut être intéressant pour les investisseurs à la recherche de rendements plus élevés. Les ETF obligations entreprises peuvent être classés en fonction de la qualité de crédit des obligations qu’ils répliquent, tels que les ETF obligations entreprises investment grade et les ETF obligations entreprises haut rendement.

ETF Obligations Haute Qualité/Haut Rendement

Les ETF obligations haute qualité répliquent la performance d’un indice composé d’obligations de haute qualité, c’est-à-dire des obligations émises par des entreprises ou des États ayant une notation de crédit élevée. Ces obligations sont considérées comme étant relativement sûres, car les émetteurs ont une forte probabilité de rembourser leur dette. Les ETF obligations haut rendement, en revanche, répliquent la performance d’un indice composé d’obligations à haut rendement, c’est-à-dire des obligations émises par des entreprises ou des États ayant une notation de crédit faible. Ces obligations sont considérées comme étant plus risquées que les obligations de haute qualité, mais offrent des rendements plus élevés en contrepartie.

ETF sur les matières premières

Les ETF matières premières sont des fonds négociés en bourse qui suivent l’évolution des prix d’un ou plusieurs actifs sous-jacents liés aux matières premières. Voici quelques détails sur les principaux types d’ETF matières premières.

ETF sur l’or ou l’argent

ETF Or, Argent : Les ETF Or et Argent permettent d’investir dans l’or et l’argent physique ou dans des contrats à terme sur ces métaux précieux. Ces ETF offrent une exposition directe à l’évolution des prix de l’or et de l’argent, qui sont souvent considérés comme des valeurs refuges en période d’incertitude économique.

ETF sur les matières premières

Les ETF Pétrole et Gaz Naturel suivent l’évolution des prix du pétrole brut et du gaz naturel, qui sont des sources d’énergie essentielles pour l’économie mondiale. Ces ETF peuvent investir dans des contrats à terme sur ces matières premières ou dans des actions de sociétés pétrolières et gazières.

ETF métaux industriels

Les ETF Métaux Industriels suivent l’évolution des prix d’un panier de métaux utilisés dans l’industrie, tels que le cuivre, l’aluminium, le zinc et le plomb. Ces ETF offrent une exposition à la demande mondiale de métaux industriels, qui est souvent liée à la croissance économique.

ETF & marchés alternatifs

ETF en immobilier

Egalement appelés REIT (Real Estate Investment Trust), investissent dans des sociétés foncières cotées en bourse qui détiennent et gèrent des biens immobiliers générant des revenus locatifs. Ces ETF offrent une exposition au marché immobilier, qui peut offrir des rendements stables et une diversification par rapport aux actions et aux obligations.

ETF infrastructures

Les ETF infrastructures investissent dans des sociétés qui détiennent, exploitent ou développent des actifs d’infrastructure, tels que des autoroutes, des aéroports, des services publics et des réseaux de communication. Ces ETF offrent une exposition à un secteur en croissance qui peut offrir des rendements stables et une protection contre l’inflation.

ETF Private equity

Les ETF private equity investissent dans des fonds de capital-investissement qui prennent des participations dans des entreprises non cotées en bourse. Ces ETF offrent une exposition à des entreprises en croissance qui peuvent offrir des rendements élevés, mais qui présentent également des risques plus élevés que les actions cotées en bourse.

Les ETF multi-actifs

Les ETF multi-actifs sont des fonds qui investissent dans plusieurs classes d’actifs, telles que les actions, les obligations, les matières premières et les devises, dans le but de créer un portefeuille diversifié. Voici quelques détails sur les principaux types d’ETF multi-actifs.

Les ETF à portefeuilles diversifiés

Les ETF portefeuilles diversifiés sont conçus pour offrir une exposition à un large éventail d’actifs dans une seule transaction. Ces ETF investissent dans une combinaison d’actions, d’obligations, de matières premières et d’autres actifs, en fonction de leur stratégie d’investissement. Les ETF portefeuilles diversifiés peuvent être gérés passivement, en suivant un indice de référence, ou activement, en sélectionnant les actifs en fonction de leur potentiel de rendement.

Les ETF à gestion de risque

Les ETF gestion risque sont conçus pour offrir une exposition à des actifs qui présentent un risque plus faible que les actions, tout en offrant des rendements potentiellement plus élevés que les obligations. Ces ETF investissent dans des actifs tels que les obligations à haut rendement, les obligations convertibles, les actions préférentielles et les devises, en utilisant des stratégies de gestion du risque pour réduire la volatilité du portefeuille.

Les ETF sur stratégies particulières

Les ETF sur stratégies particulières sont une catégorie d’ETF qui ont pour objectif de répliquer des stratégies d’investissement spécifiques, plus complexes que la simple réplication d’un indice.

Par exemple, certains ETF sur stratégies particulières peuvent viser à surperformer un indice en utilisant des techniques d’investissement avancées, comme la sélection de titres en fonction de critères précis (par exemple, les entreprises ayant les meilleurs résultats financiers), ou encore en utilisant des techniques de couverture pour se protéger contre les baisses de marché.

ETF sur la monnaie

Les ETF sur la monnaie investissent dans des devises étrangères, telles que l’euro, le yen japonais ou le dollar américain, dans le but de couvrir les fluctuations des taux de change. Ces ETF peuvent être utilisés pour protéger un portefeuille contre les fluctuations des devises ou pour spéculer sur les mouvements des taux de change.

ETF Leverage / inverse

Les ETF leverage/inverse utilisent l’effet de levier pour amplifier les rendements ou inverser les performances d’un indice sous-jacent. Les ETF leverage sont conçus pour offrir des rendements multiples par rapport à un indice, tandis que les ETF inverse sont conçus pour offrir des rendements inverses à un indice. Ces ETF sont généralement utilisés pour des opérations de trading à court terme et présentent des risques plus élevés que les ETF traditionnels.

ETF basée sur la volatilité

Les ETF volatiles investissent dans des instruments financiers liés à la volatilité, tels que le VIX, l’indice de volatilité du marché boursier américain. Ces ETF sont conçus pour offrir une protection contre les fluctuations du marché et peuvent être utilisés pour couvrir un portefeuille contre les baisses soudaines des marchés. Cependant, les ETF volatilité présentent des risques élevés et ne conviennent pas à tous les investisseurs.

Finalement, ETF vs fonds traditionnels – quelles performances ?

Les ETF sont souvent comparés aux fonds traditionnels gérés activement. Alors que les ETF suivent passivement la performance du marché, les fonds gérés activement dépendent de la capacité des gestionnaires à sélectionner des actions qui surperformeront le marché. Bien que l’idée de battre le marché grâce à une équipe d’experts soit attrayante, la réalité est que la plupart des fonds traditionnels ne parviennent pas à surperformer leur indice de référence. En fait, de nombreuses études académiques ont montré que la grande majorité des fonds traditionnels sous-performent leur indice de référence sur le long terme. Par exemple, même une société de gestion réputée peut avoir des fonds qui sous-performent leur indice de référence.

Laisser un commentaire