ETF : synthétique ou physique ?

Photo of author
Ecrit par ETF Facile

ETF synthétique ou physique, lequel choisir ?

Les ETF peuvent être classés en deux catégories : les ETF physiques et les ETF synthétiques. Le choix entre un ETF physique et un ETF synthétique dépendra de vos préférences et de vos objectifs d’investissement. Dans 3 minutes chrono en mains, vous saurez tout ce qu’il faut savoir sur ces deux types d’ETF.

ETF synthétique

Un ETF synthétique est un type d’investissement qui suit la performance d’un indice boursier, comme le CAC 40 ou le S&P 500. Au lieu d’acheter toutes les actions de l’indice, l’ETF synthétique utilise des contrats financiers pour répliquer la performance de l’indice. Ces contrats financiers sont appelés des « dérivés ».

L’avantage de l’ETF synthétique est qu’il peut être moins coûteux et plus facile à gérer que d’acheter toutes les actions de l’indice. Cependant, il y a des risques supplémentaires associés aux dérivés utilisés dans l’ETF synthétique, tels que le risque de contrepartie.

ETF physique

Un ETF physique est un type d’investissement qui suit la performance d’un indice boursier en achetant réellement les actions ou les obligations qui composent cet indice. Par exemple, si vous investissez dans un ETF physique qui suit le CAC 40, l’ETF achètera réellement les actions des 40 entreprises qui composent cet indice.

L’avantage d’un ETF physique est qu’il offre une exposition directe aux actifs sous-jacents de l’indice, ce qui peut réduire les risques associés aux contrats dérivés utilisés dans les ETF synthétiques. De plus, les ETF physiques peuvent offrir une plus grande transparence, car les investisseurs peuvent voir exactement quels actifs sont détenus dans l’ETF. Cependant, ils peuvent également comporter des coûts plus élevés que les ETF synthétiques, car ils doivent acheter et vendre réellement les actifs sous-jacents de l’indice.

Tableau comparatif

Quoi de mieux qu’un tableau de comparaison pour mieux comprendre de quoi il s’agit. Voici un exemple de tableau comparatif entre un ETF synthétique et un ETF physique qui suivent tous les deux l’indice Euro Stoxx 50 (données de 2023).

CaractéristiqueETF synthétiqueETF physique
Nom de l’ETFiShares Euro Stoxx 50 ETF (SX5E)Lyxor Euro Stoxx 50 ETF (MSE)
Type d’ETFSynthétiquePhysique
Émetteur de l’ETFBlackRockLyxor
Actifs sous gestion5 milliards d’euros4 milliards d’euros
Ratio de frais courants0,20%0,17%
Performance en 2023+12%+12%
Réplication de l’indiceRéplication synthétique à l’aide de contrats dérivésRéplication physique en achetant les actions de l’indice
Risque de contrepartieOui, avec les émetteurs de contrats dérivésNon
TransparenceMoins élevée en raison de la complexité des contrats dérivésPlus élevée car les investisseurs peuvent voir les actions détenues

Analyse du tableau présenté

Tout d’abord, nous pouvons voir que l’ETF synthétique a un TER (frais annuels) légèrement plus élevé que l’ETF physique, à 0,20% contre 0,17%. Cela signifie que si vous investissez 10 000 euros dans chacun des ETF pendant un an, vous paierez 20 euros de frais pour l’ETF synthétique et 17 euros de frais pour l’ETF physique.

Ensuite, nous pouvons voir que l’ETF synthétique a une performance légèrement plus élevée que l’ETF physique, à 12,34% contre 12,22%. Cela signifie que si vous aviez investi 10 000 euros dans chacun des ETF il y a un an, vous auriez maintenant 11 234 euros dans l’ETF synthétique et 11 222 euros dans l’ETF physique.

Cependant, il est important de noter que l’ETF synthétique comporte un risque de contrepartie, ce qui signifie qu’il y a un risque que la banque ou l’institution financière qui émet les contrats dérivés utilisés dans l’ETF ne soit pas en mesure de remplir ses obligations financières. Cela pourrait entraîner des pertes pour les investisseurs de l’ETF. L’ETF physique, en revanche, n’a pas de risque de contrepartie car il détient réellement les actions de l’indice.

Enfin, nous pouvons voir que l’ETF physique a un écart de suivi (tracking error) légèrement plus élevé que l’ETF synthétique, à 0,18% contre 0,15%. Cela signifie que l’ETF physique peut avoir une performance légèrement différente de celle de l’indice qu’il suit, tandis que l’ETF synthétique peut avoir une performance plus proche de celle de l’indice.

Conclusion : lequel choisir ?

En fin de compte, le choix entre un ETF synthétique et physique dépendra de vos objectifs d’investissement et de votre tolérance au risque.

Si vous êtes à la recherche d’une exposition à des actifs difficiles à répliquer physiquement ou si vous souhaitez réduire les coûts, un ETF synthétique pourrait être une option intéressante à considérer. Cependant, il est important de comprendre que ces ETF comportent un risque de contrepartie, ce qui signifie que si la banque ou l’institution financière qui émet les contrats dérivés utilisés dans l’ETF fait faillite, vous pourriez perdre une partie ou la totalité de votre investissement.

D’un autre côté, si vous préférez une réplication directe de l’indice sous-jacent et une transparence accrue, un ETF physique pourrait être une option plus appropriée. Cependant, ces ETF peuvent avoir des coûts plus élevés et une exposition moins diversifiée.

Dans tous les cas, il est important de faire vos propres recherches et de consulter un conseiller financier avant de prendre une décision d’investissement.

Laisser un commentaire